CONSTRUIRE ET DEVELOPPER SA MARQUE EMPLOYEUR
À propos de la leçon

I- CONTEXTE DE LA MARQUE EMPLOYEUR

Partie 1 – Cette première partie présente mon entreprise « LYS ECO » dans son secteur d’activité et les objectifs de mon compte-rendu sur la marque employeur dans notre entreprise.
Pour mener à bien ce CR, j’ai utilisé CLICKUP et ai opté pour plusieurs techniques : entretiens libres avec mes collègues, observations personnelles, enquête et veille informationnelle active.
 

1.1 PRÉSENTATION DE LYS ECO

 

1.1.1 Lys Eco : entreprise et secteur d’activité

Le Groupe Lys Eco SAS est spécialisé dans le secteur de l’énergie solaire thermodynamique et thermique 2 en tant qu’installateur de solutions photovoltaïques des Flandres Françaises à la métropole Lilloise, depuis sa création en 2010. Ses 32 salariés sont basés au 112 rue d’Armentières – 59236 Frelinghien. La société dispose de plusieurs labels de qualité.
Groupe Lys Eco SAS s’est développé rapidement depuis la mise en place de mesures fiscales incitatives. Groupe Lyseco comprend les sociétés SOLEIL FLANDRES, LYS COMBLES ET ISOLATION et LYS GÉOTHERMIE. En 2022 Groupe Lys Eco SAS élargit son offre et crée une filiale Lys Eco service après-vente. Le chiffre d’affaires est de 5,4 millions d’euros sur l’exercice comptable 2021-2022.
ANNEXE 1 – Fiche d’identité et historique.
 

1.1.2 Perspectives du secteur d’activité

Le photovoltaïque en France et dans le Nord :
— 11 468 centrales photovoltaïques ont été installées dans le département du Nord en 2021, selon l’INSEE.
— Notre secteur commercial concerne 25 % du potentiel départemental. Ainsi, avec nos 238 centrales vendues en 2021/2022, notre emprise commerciale est d’environ 8,3 % des installations.
— Le Nord avec un ensoleillement moindre 3 est logiquement 12 fois moins équipé que l’Occitanie, par exemple.
— La construction d’une centrale photovoltaïque d’une puissance inférieure à 100 kWc 4 peut bénéficier d’un tarif d’achat par « simple demande » auprès d’Enedis, c’est ce qu’on appelle le guichet ouvert.
— Au-delà, la centrale doit être éligible à un appel d’offres géré par la Commission de Régulation de l’Energie pour bénéficier d’un tarif d’achat de l’électricité.
 

1.2 CONTEXTE DE L’ÉTUDE SUR LA MARQUE EMPLOYEUR ET PROBLÉMATIQUE

Les perspectives semblent donc favorables – à court terme – à notre développement commercial, sur notre marché actuel. Notre groupe envisage en outre, une diversification vers une autre technologie, la géothermie. Toutefois :
— Le secteur d’activité photovoltaïque est confronté à de nombreuses innovations, comme les tuiles photovoltaïques, et son développement, y compris dans les Hauts de France, engendre de nouveaux métiers dits « en tension »
— Ces métiers nécessitent une prévention des risques potentiels pour la santé, la sécurité des salariés et un dispositif de protection de l’environnement (HSE 7) associés à l’installation et à l’entretien de ces systèmes photovoltaïques.
 
Notre problématique s’articule autour de ce double questionnement : Comment améliorer notre réputation en tant qu’employeur afin de faciliter les recrutements dans les métiers en tension ? Comment agir sur la fidélité, la motivation, voire l’engagement des employés directement impliqués dans notre création de valeur ?
 

1.3 OBJECTIFS DE CE COMPTE-RENDU

Les objectifs assignés à ce compte-rendu sont :
— Mesurer l’investissement dans la stratégie de marque employeur;
— Identifier les défis dans ce domaine;
— Proposer un ou des axes de progrès;
— Proposer le plan d’action le plus pertinent, son coût (financier ou en temps) et son ROI/ROTI.
 

II- ANALYSE DES IMAGES INTERNE/EXTERNE DE LA MARQUE EMPLOYEUR

 
Partie 2 – Cette seconde partie présente mon analyse de la présence de notre marque employeur, des points de vigilance relatifs à nos images de marque et d’usage employeur. Elle traite ensuite des opportunités et des menaces concernant les moyens d’optimiser une marque employeur en général.
 

2.1 NOTRE MARQUE EMPLOYEUR : MOYENS ET PERFORMANCE

2.1.1 Approche de notre marque employeur

  • Marque employeur implicite ou explicite ?
  • Globalement quelle est l’image d’usage employeur de l’entreprise ?
  • Moyens d’analyse interne ou externe

2.1.2 Analyse détaillée

 
FORCES
AXES DE PROGRES
SOURCES
Attraction des talents
 
 
 
Rétention et fidélisation
 
 
 
Motivation des équipes
 
 
 
Engagement des collaborateurs
 
 
 
Etc.
 
 
 
ANNEXE X – Analyse interne complète

2.2 OPPORTUNITES ET MENACES CONCERNANT LES PRATIQUES « MARQUE EMPLOYEUR »

 
OPPORTUNITES
MENACES
SOURCES
Labels et certificateurs
 
 
 
Marques employeur concurrentes
 
 
 
Innovations dans le domaine de la QVAT
 
 
 
Evolution des attentes des cibles de candidats
 
 
 
Métiers en « tension » (ou pénurie)
 
 
 
Dispositifs de formation des cibles de candidats
 
 
 
Etc.
 
 
 
 
ANNEXE X – Analyse externe complète
 

III- DIAGNOSTIC MARQUE EMPLOYEUR

 

3.1 DIAGNOSTIC INTERNE « MARQUE EMPLOYEUR »

3.1.1 Principaux risques et points de vigilance en interne

(…)
 
 
Participer à la discussion